Quand Prévert s'invite au lycée

28/01/2017

La poésie et le théâtre à la portée de tous.

 

 

« Des nouvelles ! Voulez-vous des nouvelles ? Des nouvelles du monde ! Il paraît qu'il va changer... » C'est grâce à ce refrain, à la fois simple et très évocateur, que les deux comédiennes de la troupe La Faute à Voltaire ont attiré l'attention des lycéens de Saint Gabriel venus assister à leur spectacle.

Cette pièce, intitulée « Et la fête continue », se propose de mettre en scène la poésie de Jacques Prévert. Elle s'articule autour des grands thèmes de son œuvre, tout en donnant un aperçu de sa vie et de ses engagements. Grâce à une lecture préalable de certains de ses poèmes, les élèves ont pu reconnaître ici ou là les morceaux choisis les plus connus. Ils ont également pu se rendre compte que la fantaisie et l'humour de Prévert se mêlent sans cesse à une critique parfois acerbe de la société de son époque. La guerre, la violence sociale, le regard petit bourgeois sont mis à mal dans cette poésie et l'esprit enfantin mais aussi provocateur de cet auteur n'est pas passé inaperçu.

Les deux comédiennes de la troupe n'ont pas ménagé leurs efforts pour permettre aux élèves d'adhérer à leur spectacle, notamment à l'aide d'un atelier proposé à quelques comédiens volontaires. Ceux-ci ont eu la chance de monter sur scène et ont été récompensés de leurs efforts par un flot d'applaudissements.

Lors d'un temps d'échange avec les comédiennes, les lycéens ont pausé les questions qu'ils souhaitaient sur le spectacle mais aussi sur le métier de comédien en général. Chacun a pu en retirer un élément de réflexion et, quel que soit leur point de vue, ils ont apprécié la disponibilité de Pascaline et de Maud. Rendre le théâtre et la poésie accessibles au plus grand nombre relève souvent de la gageure et pourtant la pièce proposée ici relève ce défi avec brio !

 

 

Please reload

Please reload

Mots-clés